LA START-UP DU MOIS : ARCANE

LA START-UP DU MOIS : ARCANE

Arcane est une start-up spécialisée dans les solutions d’automatisation du marketing digital. Sa mission : améliorer la performance des campagnes online. Entretien avec Arthur d’Yvoire et Arnaud de Terline, co-fondateurs d’Arcane. 

Arthur et Arnaud co-animeront une conférence-petit déjeuner à l’ICC le 8 septembre. Plus d’informations. 

 

ICC : Bonjour Arthur et Arnaud, pour commencer, pouvez-vous vous présenter ?  

Arnaud : Bonjour, je suis le co-fondateurs d’Arcane, j’ai rencontré Arthur chez Google où nous avons passé 6 ans. Notre rôle a été d’accompagner des agences media et des retailers. Nous avons lancé Arcane avec une conviction forte : le machine learning et l’automatisation sont des leviers efficaces pour rendre les campagnes digitales beaucoup plus performantes.

ICC : Pouvez-vous nous parler de vos clients ? 

Arthur : nous avons des clients dans le secteur du retail, comme Greenweez, le leader du bio en ligne, filiale de Carrefour. Nous avons également réalisé des missions autour de la data pour des acteurs comme Celio et le groupe de luxe Richemont. 

Certains de nos clients sont issus du secteur automobile, comme Autosphère/PGA Motors ou Mister Auto. D’autres sont plutôt des PME et des start-ups comme ARaymond, La Belle Assiette, Okko Hôtels, une chaîne d’hôtels 4 étoiles.

Arnaud : Nos clients ont avant tout le souci de la performance. Ils sont agiles et plutôt assez mûrs sur leurs enjeux business et leur appréhension du digital. Chaque euro investi sur les plateformes de publicité en ligne doit être un euro rentable. C’est pour cela qu’ils font appel à notre expertise et à notre technologie, capables de mesurer la rentabilité des actions marketing et d’aller chercher des niveaux de performance plus élevés que ceux qu’ils pouvaient connaître avant.  

ICC : Pourriez-vous détailler une mission type que vous avez réalisé pour l’un de vos clients ? 

Arthur : L’accompagnement proposé à Greenweez me semble représentatif de notre promesse de valeur. Greenweez est le leader des produits bio en ligne en France et propose plus de 30 000 références avec plus de 1000 marques. 

Nous accompagnons Greenweez sur leurs enjeux de collecte de données et sur l’opération des campagnes digitales mais surtout nous avons construit une offre technologique, que nous testons en version bêta depuis trois mois.  Les références de Greenweez changent en permanence. La complexité pour les retailers de ce type, c’est d’assurer la cohérence entre les campagnes d’acquisition de trafic et l’état réel de l’inventaire.

Arnaud: Cette technologie se connecte au back office de Greenweez, récupère toute l’offre disponible et crée automatiquement les campagnes, dans un premier temps sur Google Shopping, mais à terme sur tous les leviers d’acquisition de trafic en ligne.  Nous sommes très satisfaits de la performance du produit que nous avons développé, même si ce n’est que le début de l’aventure ! Nous avons pu identifier trois leviers qui stimulent les ventes : la publicité, les prix et la promotion. A terme, notre produit permettra d’ajuster en temps réel le marketing mix idéal pour ces trois leviers.  

ICC : Pour vous, quelles sont les problématiques majeures que rencontrent les retailers aujourd’hui ? 

Arnaud: Beaucoup d’acteurs digitaux parlent d’automatisation, mais peu savent la mettre en place. Notre ambition, c’est d’y parvenir alors qu’aujourd’hui une grande partie du travail reste majoritairement opéré manuellement !

L’un des enjeux du retail, c’est la profitabilité. Assez peu de e-commerçants peuvent prétendre avoir un business profitable, les marges sont souvent très faibles voire négatives. Nous sommes convaincus qu’avec l’automatisation et l’intelligence artificielle il est possible de rationaliser les coûts d’e-marketing, afin qu’il devienne un centre de profit, et non plus un centre de coûts. 

ICC : Quelles sont vos objectifs en termes de recrutement et de financement ? 

Arthur : Nous sommes actuellement 8 chez Arcane et pensons terminer 2017 à plus de 10 personnes. Sur le volet du financement, nous nous focalisons pour le moment sur l’aide bancaire et publique, notamment avec la BPI.  

ICC : Vous pouvez nous parler de votre culture d’entreprise ? 

Arthur : Nous recrutons majoritairement des ingénieurs, qui ne sont pas forcément familiers avec les problématiques du marketing digital : nous avons donc placé la formation au cœur de notre culture. Quand on arrive chez Arcane, on passe beaucoup de temps à apprendre, à passer des certifications, pour monter en expertise sur des sujets qui peuvent paraître complexes, mais qui sont plus simples pour des ingénieurs que pour d’autres profils.  

L’autre volet de notre culture, c’est l’expertise, elle est essentielle pour le développement de nos équipes et pour la qualité du service que nous délivrons.  

Arthur et Arnaud co-animeront une conférence-petit déjeuner à l’ICC le 8 septembre. Plus d’informations.