Email marketing : 10 bonnes pratiques pour des campagnes réussies !

Bonnes-pratiques-email

Email marketing : 10 bonnes pratiques pour des campagnes réussies !

Né il y a près de 50 ans, l’email a changé notre façon de communiquer et est devenu l’un des moyens de communications préféré des internautes. Il peut s’avérer très efficace pour votre business mais à certaines conditions seulement !

L’Institut du Commerce Connecté vous délivre 10 conseils afin d’améliorer la performance de vos campagnes email marketing !

 

10 astuces afin d’optimiser vos campagnes email marketing

 

1 – Respectez la RGPD

Adressez vos campagnes uniquement aux destinataires ayant donné leur accord préalable, accord que vous pouvez récolter via le formulaire d’inscription grâce à une case à cocher.  L’expéditeur doit être capable de prouver qu’il a obtenu le consentement des contacts auxquels il envoie des emails.

Ajouter aussi un lien de désabonnement à vos campagnes : vos abonnés n’apprécieront pas de recevoir des emails dont ils n’ont pas la possibilité de se désabonner ! Cela vous permettra également d’exclure les contacts qui ne sont plus intéressés par vos communications et ainsi éviter le spamming.

Depuis la mise en place du nouveau règlement le 25 mai 2018, les sanctions peuvent être très lourdes en cas de non-respect de ces règles. Soyez donc attentif !

 

2 – Privilégiez un contenu de qualité

Le contenu de votre email doit être intéressant, privilégiez donc la qualité à la quantité, et misez sur l’aspect visuel. Une campagne ne contenant que du texte ne sera pas lue, donnez donc envie à vos abonnés en leur partageant des informations intéressantes, des exclusivités, ou encore des astuces, et complétez-les avec de belles images.

Tout comme le contenu de votre email, les liens de redirection doivent rediriger vers des contenus de qualité. Lorsque vous redirigez vers votre propre site internet, vérifiez donc que vos landing page, ou vos fiches produits soient à jour et ne contiennent aucune erreur.

Enfin, privilégiez des images respectant un bon ratio poids/qualité, afin de réduire le temps de chargement, aussi bien sur vos emails que sur votre site internet.

 

3 – N’oubliez pas la version texte

Souvent négligée, la version texte joue pourtant un rôle important.

Certains mobiles ne peuvent pas afficher d’images, ou certaines messageries les bloquent, dans ce cas, les internautes ne voient plus les images mais uniquement le texte html de votre email. En complétant votre version texte, vos abonnés pourront tout de même lire votre campagne et cliquer sur les liens que vous aurez soigneusement ajouté.

 

4 – Personnalisez vos emails

Les envois en masse sont à proscrire, depuis quelques années les emails qui transforment sont les emails personnalisés. En personnalisant le contenu de vos campagnes marketing, vos contacts se sentiront privilégiés.

Commencez en personnalisant vos campagnes avec la civilité et le nom par exemple, cela est simple et rapide à réaliser. Votre base de données doit cependant être suffisamment qualifiée.

Si ce n’est pas le cas, vous pourrez mettre en place des conditionnelles (attention toutefois, toutes les solutions emailing ne proposent pas cette option) afin que les abonnés n’ayant pas renseigné leur civilité ne reçoivent pas « Bonjour Smith », au lieu de « Bonjour Monsieur Smith ». Dans votre conditionnelle, vous devrez choisir de n’afficher que « Bonjour » aux contacts dont le champ « Civilité » est vide.

 

Comme nous venons de le voir, vous pouvez personnaliser le texte de vos campagnes email, mais ce n’est pas tout, le contenu comme les images peut l’être aussi. Vous pouvez par exemple adapter les produits mis en avant en fonction des la situation géographique de vos contacts.  Une enseigne de grande distribution en ligne pourrait définir 2 scénarios :

  • La quasi totalité de la France est sous la pluie et la grisaille, l’enseigne peut personnaliser l’email en leur proposant des boissons chaudes.
  • Le Var est le seul département bénéficiant de températures élevés, vos contacts vivant dans cette région ne seront pas attirés par les boissons chaudes, proposez leur plutôt des boissons rafraichissantes !

 

5 – Pensez responsive

De plus en plus d’internautes ouvrent leurs emails sur mobile ou tablette. Saviez-vous que les emails non optimisés pour les téléphones mobiles sont supprimés par une majorité d’utilisateurs ? En effet, d’après une étude de Bluehornet 80,3% des utilisateurs déclarent les supprimer.

Il est primordial que vos campagnes s’adaptent sur les différents device. Votre solution d’envoi emailing permet probablement de connaitre les taux d’ouverture par device, nous vous conseillons de consulter ces statistiques afin d’adapter vos campagnes en conséquence.

 

6 – Segmentez votre base

Evitez les envois en masse sur toute votre base de données. Il est préférable de segmenter afin d’adresser une offre adaptée à vos abonnés.

Votre segmentation peut être réalisée en fonction de différents critères :

  • Les données démographiques
  • Les données comportementales
  • Les données en lien avec leurs achats (parcours, historique…)
  • Leur activité email (actifs et inactifs)

 

Prenons l’exemple d’une enseigne de prêt-à-porter enfant : Vous souhaitez envoyer une campagne dédiée à la nouvelle collection naissance. Les parents ayant des enfants plus grands ne se sentiront pas concernés par cette campagne, pire, ils remarqueront que cette offre leur a été adressée alors qu’elle ne leur correspond pas : ils doivent donc être exclus de votre communication.

Vous pouvez aussi distinguer les abonnés ayant souscrits à un programme de récompenses de fidélité en leur adressant des avantages exclusifs.

L’objectif est que chacun de vos contact ait l’impression de recevoir une offre sur-mesure !

 

7 – Envoyez au meilleur moment

Savoir quel jour et à quelle heure envoyer ses campagnes n’est pas toujours évident.

D’après de nombreuses analyses, les meilleurs jours pour envoyer vos campagnes seraient :

  • Le mardi,
  • Puis le jeudi
  • Et enfin le mercredi

 

Les meilleurs moments de la journée seraient, respectivement :

  • Le matin, à 10h
  • Le soir, à 20h
  • En début d’après-midi, à 14h
  • Et enfin très tôt le matin, à 6h

 

Toutefois, il est important de garder en tête que ces résultats sont des tendances et que cela n’est peut être pas cohérent avec votre cible. Certaines campagnes obtiennent par exemple d’excellents résultats le week-end.

La meilleure manière de déterminer le jour idéal et l’heure optimale est donc de tester. Commencez par tester votre campagne sur plusieurs jours, lorsque vous aurez déterminer le(s) jour(s) qui obtiennent le meilleur engagement, affinez en testant différents moments de la journée.

 

8 – Adaptez la fréquence d’envoi

En fonction de votre cible, adaptez votre fréquence d’envoi. Evitez la pression commerciale : préférez des campagnes moins fréquentes mais plus qualitatives. Vous limiterez ainsi votre taux de désabonnement.

N’hésitez pas à faire des tests : est-ce qu’envoyer une campagne par semaine fonctionne mieux qu’en envoyer deux ? Comparez vos statistiques, l’impact sur vos ventes, et adaptez ainsi votre fréquence.

 

9 – Soignez votre objet

Tout d’abord, soyez attentif à la longueur de votre objet : s’il est trop long, il sera tronqué et ne sera donc pas intégralement lisible.

Ayez toujours en tête que l’objet est déterminant, puisque le receveur décidera ou non, d’ouvrir votre campagne, en fonction de l’intérêt qu’il portera à cet objet. Votre campagne sera probablement noyée parmi de nombreux autres emails marketing, votre objet doit donc se distinguer. Diverses solutions existent :

  • La personnalisation. Si vous disposez d’une base de données qualifiée, personnalisez votre objet avec la civilité et le nom / le prénom (en fonction de la manière dont vous vous adressez à votre cible), vos contacts se sentiront privilégiés. Vous pouvez aussi personnaliser avec d’autres champs : le magasin préféré de chaque contact, le dernier article acheté… A savoir que 62% des clients ouvrent un email parce que l’objet est personnalisé (Campaign Monitor), cela peut donc faire la différence !
  • Les emojis. Ils permettent très souvent d’améliorer l’engagement de vos abonnés : les emojis vous permettront de vous démarquer très facilement et rapidement. Nous vous conseillons de toujours sélectionner des emojis en lien avec le contexte, et de les consommer avec modération !

Le meilleur moyen afin de savoir ce qui fonctionne le mieux consiste à tester : n’hésitez donc pas à faire de l’AB testing avec différents objets.

 

10 – Évitez le contenu spam

Les spam words sont les mots surveillés par les FAI, permettant de déterminer si un email est, ou non, un spam. Vous l’avez donc compris, certains mots sont à bannir de vos campagnes. Les 3 sujets les plus sensibles sont le crédit, les jeux d’argent et le sexe.

A cela s’ajoute des thématiques beaucoup plus larges :

  • La promotion / gratuité : offre promotionnelle, gratuit, prix le plus bas, cadeau…
  • L’incitation à l’action : inscrivez-vous, profitez-en, cliquez ici, inscrivez-vous…

Ces listes ne sont bien sur pas exhaustives, les mots à proscrire de vos campagnes sont nombreux. Faites donc preuve de réflexion afin de limiter le risque.

Evitez également d’écrire en majuscules, ou d’utiliser trop de ponctuation, cela pourrait être mal perçu par les filtres anti-spam et ces pratiques pourraient vous pénaliser.

 

 

Vous souhaitez approfondir vos connaissances sur la digitalisation de votre relation client ?

 

Expert-icc-CRM

Nous organisons des formations sur-mesure afin de répondre aux problématiques de votre entreprise. Notre expert en CRM, Nicolas Giard, est actuellement Directeur Général de Conexance, le leader en base de données mutualisées.

Une formation CRM vous intéresse ? Contactez Elizabeth Decoster.