Les chatbots : Vers un usage transactionnel

Les chatbots : Vers un usage transactionnel

Un chatbot qu’est-ce que c’est ?

 

A l’origine les bots sont des programmes conçus afin de réaliser une tâche automatisée.

Les bots sont devenu de véritables habitudes de consommation notamment auprès des millenials comme les sms ou tout type de messageries instantanées.

D’ici 2021, selon le Gartner, plus d’1 entreprise sur 2 dépensera plus en création et développement de bots et chatbots qu’en développement d’applications mobiles traditionnelles.

 

Pourquoi un tel succès ?

 

Dans un futur proche, les utilisateurs n’auront plus à ouvrir une seule application sur leur téléphone, il leur suffira d’exprimer leurs besoins aux bots qui trouvera la solution la plus adaptée.

Ainsi le marché potentiel, pour les retailers est gigantesque si les chatbots viennent à remplacer nos applications mobiles.

 

Et l’intelligence artificielle dans cette histoire ?

 

Les chatbots vont devoir réaliser des tâches de plus en plus complexes, de la réservation d’une table au restaurant à l’achat en ligne de produits

Imaginons la commande d’un produit de grande consommation comme un vêtement.

Si le chatbot souhaite faciliter l’achat au consommateur il doit connaître au minimum les informations générales de l’utilisateur (lieu de livraison, modalité de paiement, points relais les plus proches …). Grâce à une data complète, il pourra connaître les mensurations du client, ses goûts, son style vestimentaire … tout cela afin de proposer des offres toujours plus pertinentes et attrayantes. Les services s’affineront au fil des données collectées. Grace aux habitudes de consommation le bot pourra même trouver seul des insights clients sans intervention humaine, uniquement à l’aide de la data collectée.

Ainsi la big data joue un rôle considérable dans l’alimentation de l’intelligence artificielle : pas de data : pas d’IA !

l’IA se nourrit de la donnée et devient de plus en plus performante à mesure qu’on lui transmet de nouvelles informations.

 

Quelles sont les limites juridiques des chatbots ?

 

Ayant besoin de collecter de la donnée, ces assistants conversationnels seront soumis aux lois RGPD :

  • Hébergement des données et du service en Europe.
  • Consentement des individus concernant la conservation de leurs données personnelles.
  • Droit de l’utilisateur à la consultation, à la correction des données le concernant.
  • Droit à l’oubli, à la demande de l’utilisateur, toutes les données collectées devront être définitivement effacées dans les meilleurs délais.
  • Contrôle de la durée d’utilisation des données.
  • Protection de l’accès aux données des utilisateur

 

Ainsi, les retailers, pour préparer l’arrivée de ces assistants vocaux doivent maitriser leurs données, nourrir les algorithmes et compléter leurs bases de données.

La customer data plateform (CDP), qui centralise les données clients au sein d’une seule et même plateforme, est donc une étape primordiale pour enrichir la connaissance client et anticiper ces nouveaux modèles de consommation.

L’ICC vous propose une conférence le mardi 17 avril en présence

de Benoit Venière, Marketing 1by1 et Jérôme Gayet sur ce sujet.

 

Inscrivez-vous

 

En savoirs plus sur la RGPD