La start-up du mois : Meteors

La start-up du mois : Meteors

Fondée en 2012, la start-up Meteors offre des services de conseil marketing et un accompagnement technique aux retailers et pure-players.

Entretien avec Olivier Guillouzouic, CEO fondateur de Meteors. Olivier est également professeur de marketing digital à l’IAE de Lille, à l’IESEG et à l’Ecole Européenne des Métiers de l’Internet. Il est l’auteur du livre Le nouveau défi des marques : la data stratégie (Editions Kawa).

ICC : Pour commencer, pouvez-vous nous présenter Meteors ?

O.G. : Meteors va fêter ses 5 ans en décembre et compte déjà une douzaine de salariés. Dès le départ, la société s’est concentrée sur la data, avec une double compétence sur le marketing et l’IT. Nos points forts : le conseil marketing et l’accompagnement technique.

ICC : Quel est votre cœur d’activité ?

O.G. : Notre activité repose à la fois sur du conseil et sur du développement sur mesure. Historiquement, Meteors vient du CRM (gestion de fichiers clients).

Notre équipe travaille avec Amazon Web Services, Adobe Neolane, Salesforce et Google Cloud, sur des multitudes de questions, comme le datamining ou l’exploitation de la data. Notre éventail de services est assez large !

Nous avons aussi une data management platform, qui fonctionne chez des clients comme Sonia Rykiel à Paris. Nous avons ainsi équipé tous les commerciaux de Radian, spécialisée dans les luminaires, d’applications qui leur permettent d’améliorer leur efficience commerciale.

Nous comptons parmi nos références des marques comme LVMH, Sonia Rykiel et Printemps dans le luxe et, dans le retail, IDKids, Damart et Auchan, par exemple.

Meteors a été élue lauréate Lille Métropole Innovation en 2014. L’entreprise est aussi « jeune entreprise innovante » depuis le début de cette année et a reçu le soutien de NFID (Nord France Innovation Développement). Depuis deux semaines, nous avons reçu le soutien de BPI dans notre développement à l’international.

ICC : Justement, où en êtes-vous sur votre développement international ?

O.G. : C’est vraiment le début ! Nous avons commencé en décembre 2016 sur les marchés russes et britanniques

ICC : Pouvez-vous nous donner un cas client concret ?

O.G. : Pour Sonia Rykiel, nous avons crée leur nouveau programme relationnel de A à Z. Nous avons démarré par une mission de conseil, puis développé des tablettes en boutique sur mesure. Nous avons développé une base de données, capable de transmettre les bons messages aux bons clients, au bon moment. L’idée était d’améliorer la connaissance client et de transmettre les informations liées au client en boutique, grâce au datamining, à la segmentation client et à des outils que nous avons développés.

ICC : Selon vous, quelles sont les principales tendances et problématiques du secteur ?

O.G. : la plupart de mes clients se demandent quelle attitude et quelles mesures prendre face au géant Amazon. Pour ma part, je pense que Amazon va être pourvoyeur de solutions technologiques pour les retailers. Par exemple, avec Amazon Go, le pure-player se positionne sur les points de vente physiques. On peut parfaitement imaginer un retailer utiliser demain les technologies d’Amazon pour continuer à vivre.

NDLR : Cette thématique fera l’objet d’une keynote avec Michel-Edouard Leclerc et Thierry Petit lors du Connected Day, dont Meteors est partenaire. Plus d’informations.

Ensuite, la deuxième problématique, c’est la réglementation. En mai 2018 une nouvelle loi va réguler l’usage des données. Chez Meteors, nous travaillons avec des cabinets d’avocats pour conseiller nos clients sur la question. Les avocats traitent de la partie CNIL (données personnelles, individu), et nous de l’architecture technique : la sécurité, la redondance et la fraicheur de la donnée.

Enfin, le troisième enjeu, c’est le consommateur lui-même. Il veut désormais contrôler l’utilisation de ses données personnelles par les commerçants. Et le commerçant doit être en mesure de faire face à cette tendance de fond.

ICC : Quelle est votre culture d’entreprise ?

O.G. : Nous avons trois valeurs fortes :

  • L’indépendance : nous intervenons auprès de nos clients pour répondre à leurs besoins. On est spécialistes de Salesforce et de Neolane, mais nous n’avons pas de contrat de revente, précisément pour rester indépendants. Notre capital n’est par ailleurs pas ouvert. Nous favorisons la croissance organique.
  • L’expertise : sur la partie technique, le benjamin de l’équipe a 32 ans. Notre équipe est affûtée et experte.
  • La convivialité : nous sommes ch’tis 😊

ICC : Pour terminer, quelles sont vos prochaines étapes ?

O.G. : Notre développement à l’international bien sûr, mais également continuer notre R&D afin d’être très performant sur les plateformes d’usage et le DRM (digital rights management). Nous aidons nos clients à utiliser efficacement leurs données.



mi, at non Lorem sem, velit,